Umwelt Schweiz

Aus JuraSchweizWiki

Wechseln zu: Navigation, Suche

Inhaltsverzeichnis

Artikel

RAPPORT «ENVIRONNEMENT»: La nature est sous pression

Le Quotidien Jurassien, mercredi 3 juin 2009, p. 17:

ATS


Les pressions subies par l’environnement demeurent importantes en Suisse malgré les progrès liés à une politique plus stricte en la matière. La mobilité, la consommation des ressources et l’urbanisation réduisent les effets des mesures prises.

Alors que les distances annuelles parcourues par les particuliers ont augmenté de 7% entre 2000 et 2005, seuls 18% des trajets ont été effectués au moyen des transports publics, déplore le rapport «Environnement Suisse 2009», publié hier par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et l’Office fédéral de la statistique (OFS). Quant aux prestations de transport de marchandises, elles ont crû de 10% pendant la même période.

La consommation des ressources est en forte hausse: elle a crû de 17% entre 1990 et 2006, provoquant une augmentation du trafic marchandises. Le volume des déchets urbains croît en conséquence. Or, si la part des déchets recyclés est supérieure à 50%, «la quantité de déchets incinérés ne diminue plus depuis une dizaine d’années».

Même tendance en ce qui concerne la consommation d’énergie, en hausse de 8% entre 1990 et 2007 alors que la part des énergies renouvelables «stagne autour de 18%». L’OFEV et l’OFS citent aussi le phénomène des zones urbaines en extension constante. Cette évolution se fait surtout au détriment des sols de bonne qualité. Quant aux besoins en infrastructures, ils provoquent un mitage, une fragmentation du paysage et une imperméabilisation des sols. L’habitat de diverses espèces animales ainsi que la biodiversité s’en trouvent menacés.

La qualité des eaux des lacs et des rivières s’est nettement améliorée «dans les dernières décennies», nuancent les offices. Celle des eaux souterraines, dont provient 80% de l’eau potable, est même qualifiée de «généralement bonne». La revitalisation des cours d’eau est en progrès, ajoute le rapport. Par contre, certains micropolluants posent problème.

Du côté de la qualité de l’air, le constat est moins optimiste. Si une amélioration a pu être observée ces 25 dernières années, «les progrès se sont ralentis». L’OFEV et l’OFS dénotent un fréquent dépassement des valeurs limites d’immission pour le dioxyde d’azote, l’ozone et les poussières fines. La pollution de l’environnement par des substances telles que les métaux lourds, les dioxines, les PCB et d’autres polluants organiques persistants a «fortement diminué» en Suisse. «Toutefois, on connaît mal, voire pas du tout», les effets écologiques de nombreux produits chimiques.

  • cf. Environnement Suisse 2009 [1]; en pdf [2]
  • cf. Umwelt Schweiz 2009 [3]; als pdf [4]

Links

Allgemeine Informationen

Ressourcen und Materialflüsse

Energie

Verkehr und Mobilität

Industrie, Produktion und Gewerbe

Haushalte, Konsum und Tourismus

Landwirtschaft

Luftqualität

Klimawandel

Gewässer

Boden

Landschaft und Biodiversität

Wald

Naturrisiken

Chemische und biologische Störfallrisiken

Lärm und Erschütterungen

Umwelt und Gesundheit

Vergleich mit einigen europäischen Ländern

Persönliche Werkzeuge