Papillons/Schmetterlinge

Aus JuraSchweizWiki

Wechseln zu: Navigation, Suche

Inhaltsverzeichnis

Info

Artikel

CLOS DU DOUBS: Une deuxième étape de mise en réseau pour préserver de rares papillons diurnes

Le Quotidien Jurassien, samedi 18 avril 2009, p.8

(Photos: Le rare et magnifique Thécla de l’Amarel...et le genre de prairie extensive qu’il affectionne.)

Le réseau de protection d’espèces rares et menacées de papillons diurnes, créé en 2007 dans une partie du Clos du Doubs, porte ses fruits.
Une extension va bientôt voir le jour.
Il s’agit d’inciter les exploitants à maintenir les pâturages et les prairies extensifs.

En 2007 un réseau OQE (pour ordonnance sur la qualité écologique et la mise en réseau) a été mis en place dans une partie du Clos du Doubs, suite au projet de Parc naturel régional du Doubs. Il est situé sur les communes d’Epiquerez, Epauvillers et Soubey, ainsi que le versant Doubs sur les Enfers et les Pommerats. Il regroupe 24 exploitations agricoles sur les 46 du secteur et occupe une surface de 40 km . Les exploitants qui y participent s’engagent à maintenir leurs surfaces de prairies extensives, de pâturages extensifs, de haies et bosquets, avec des principes d’exploitation favorables aux espèces de papillons menacées, telles que Thécla de l’Amarel, Grand et Petit Mars, Silène, Flambé, Azuré du Serpolet, etc.

Les agriculteurs qui gardent 7% de surfaces de compensation écologique touchent des subventions. S’ils acceptent d’entrer dans le réseau, ils toucheront encore un bonus qui les défraiera pour les travaux d’entretien supplémentaires. Ainsi, quelque 100 000 fr. ont été versés l’an passé aux exploitants concernés, soit entre 500 et 1000 fr. l’hectare.

Une extension de ce réseau est en cours d’élaboration par la Société d’agriculture du Clos du Doubs et le bureau de Michel Blant, biologiste. Il propose d’augmenter le périmètre de 57 km2 dans les secteurs en aval de Soubey, sur la commune de Clos du Doubs, de Montmelon jusqu’à Ocourt, y compris les versants Doubs d’Asuel et de Saint-Brais-Montfavergier. Une extension du côté de Goumois est aussi projetée. Cette deuxième étape répond aux mêmes critères que la première. En plus, des bordures tampons le long du Doubs devraient être aménagées et cultivées extensivement pour la sauvegarde de la jolie fritillaire. Une trentaine d’exploitants sont partants. Le dossier sera déposé fin mai. Les intéressés peuvent s’adresser à Caroline Charmillot (032 426 54 91) ou Michel Blant (079 228 11 95).

DIMITRI DE GRAAFF

Source/Quelle: Le Quotidien Jurassien, samedi 18 avril 2009, p.8

Links Artikel 090418

  • Art. Wikipedia franz. Thécle de l'amarel [1] deutsch Kleiner Schlehen-Zipfelfalter [2]
  • Art. Wikipedia franz. Grand mars changeant [3] deutsch Grosser Schillerfalter [4]
  • Art. Wikipedia franz. Petit mars changeant [5] deutsch Kleiner Schillerfalter [6]
  • Art. Wikipedia franz. Silène (papillon) [7] deutsch Weisser Waldportier [8]
  • Art. Wikipedia franz. Flambé [9] deutsch Segelfalter [10]
  • Art. Wikipedia franz. Azuré du Serpolet [11] deutsch Quendel-Ameisenbläuling [12]

ferner:

  • Art. Wikipedia franz.Fritillaire pintade [13] deutsch Gemeine Schachblume [14] cf. franz. fritillaire (=fleur) [15] deutsch Fritillaria [16]

Links

Bibliografie

Persönliche Werkzeuge