Moine, Denis

Aus JuraSchweizWiki

Wechseln zu: Navigation, Suche

Denis Moine, der Verfasser von Miszellen zur Geschichte des Jura in der Tageszeitung "Le Quotidien Jurassien" (entstanden aus der Zusammenlegung des freisinnigen "Démocrate" und des katholisch-konservativen "Le Pays"), darf heuer (2012) seinen 80. Geburtstag feiern. Als Geschenk hat er aus diesem Anlass seine umfangreichen Forschungen online gestellt.

Artikel

Le Quotidien Jurassien (Delémont) Vendredi, 30 nov. 2012

p. 2:

L’HOMME DU JOUR

Denis Moine, auteur de la «Chronologie jurassienne», 80 ans, Delémont

(JAC)

Depuis bientôt 20 ans, Denis Moine offre aux lecteurs du Quotidien Jurassien un voyage dans le Jura d’autrefois à travers ses chroniques quotidiennes Au fil du temps . A 80 ans, cet ancien enseignant et journaliste continue infatigablement à revisiter l’histoire régionale. Le fruit de son colossal travail se retrouve dans sa Chronologie jurassienne qui lui a valu le Prix de l’Assemblée interjurassienne en 2009. Celle-ci est désormais consultable en ligne, à disposition de tout un chacun.

p. 5:


HISTOIRE LOCALE

La «Chronologie jurassienne» à portée de clic

(par JACQUES CHAPATTE)

  • Plus de 15 000 fichiers compilés dans la «Chronologie jurassienne» de Denis Moine sont mis en ligne. Des événements de l’histoire régionale couvrant une période de 1800 ans y sont référencés.
  • «Cet outil facilitera grandement la recherche historique. Il ouvre aussi des champs d’intérêts non négligeables», salue-t-on du côté de Mémoires d’Ici, partenaire de l’opération, avec les archives cantonales jurassiennes et bernoises.


Avec la mise en ligne de la Chronologie jurassienne, ce sont 1800 ans d’événements historiques régionaux qui se retrouvent au bout de la souris de tout un chacun. «Cet outil facilitera grandement la recherche historique. Il ouvre aussi des champs d’intérêts non négligeables», salue Catherine Krüttli, responsable de Mémoires d’Ici. L’institution de Saint-Imier a mené à bien ce projet en collaboration avec les Archives cantonales jurassiennes et les Archives de l’Etat de Berne.

La Chronologie Jurassienne est l’œuvre de Denis Moine. Ancien enseignant et journaliste, l’homme, âgé aujourd’hui de 80 ans, visite infatigablement depuis un demi-siècle archives, bibliothèques et autres collections de journaux, référençant minutieusement – et sans distinction – événements et anecdotes de l’histoire du Jura historique.

Pan méconnu de son travail

Certaines de ses notes, développées sous formes de chroniques, sont publiées depuis 20 ans dans la rubrique quotidienne «Au fil du temps» dans Le Quotidien Jurassien.

Le plus grand pan de son monumental travail, compilé dans La Chronologie jurassienne, est resté jusqu’ici méconnu du grand public. Pas exactement jusqu’ici: l’Assemblée interjurassienne a récompensé l’auteur pour cette somme en 2009. L’idée de mise en valeur de cette remarquable contribution historique remonte d’ailleurs à la remise de ce prix, à Lajoux en l’occurrence. Village ou l’enseignant Moine a contracté son addiction à l’histoire locale. Pour répondre aux questions de ses élèves. Réponses qui ne figuraient pas dans les manuels d’histoire: «On y trouvait toute l’histoire de l’Europe, de la Suisse, mais pas ou très peu celle du Jura.» Aussi pour répondre à une soif personnelle qui est venue en buvant.

«Plus j’en cherche, plus j’ai envie d’en trouver», confie l’intéressé.

Cette contribution considérable est vraiment démocratisée aujourd’hui avec la numérisation de quelque 15 600 fichiers. «Si on les imprimait, cela correspondrait à plus de 100 000 pages dactylographiées», note-t-il.

Mise à jour

Pour Denis Moine, le travail ne s’arrête pas là. Sa chronique ne se veut pas exhaustive, elle est néanmoins appelée à s’enrichir au gré de ses recherches. «Ce matin, j’ai ajouté plus d’une centaine de références», raconte ce boulimique d’histoire locale. Pour celui qui «s’intéresse à tout, sans rien rechercher», comme le dit joliment l’archiviste cantonal jurassien François Noirjean, les petites histoires sont à appréhender avec le même respect que la grande Histoire. «On apprend beaucoup de la petite histoire, c’est cela que j’adore.»

(Foto: "«On apprend beaucoup de la petite histoire, c’est cela que j’adore», dit Denis Moine, entouré ici des gardiens des archives cantonales jurassiennes et bernoises, François Noirjean (à droite) et Nicolas Barras." Foto Stéphane Gerber)

© Le Quotidien Jurassien

Weblinks

Chronologie Jurassienne von Denis Moine

Persönliche Werkzeuge