Medizintechnik

Aus JuraSchweizWiki

Wechseln zu: Navigation, Suche

Inhaltsverzeichnis

Artikel

lundi 10 mars 2009 p. 10


MOUTIER: Ouverture du mediSIAMS ce matin

(Le Quotidien Jurassien, lundi 10 mars 2009, p. 10:)

Le deuxième mediSIAMS, rencontre des technologies du médical, débute aujourd’hui.
La manifestation ouvre officiellement ses portes ce matin à 10 h à Moutier.

Depuis plus d’une semaine l’effervescence règne à l’extérieur et à l’intérieur du Forum de l’Arc, la grande halle destinée aux expositions industrielles, inaugurée en mai dernier à l’occasion du 11e SIAMS.

Hier, tout était presque en place: les plus imposantes machines disposées au rez-de­chaussée, les petits appareils, les pièces des sous-traitants, l’outillage au premier étage. Au total, 248 exposants régionaux, suisses et étrangers participeront à la manifestation, soit une quarantaine de plus que lors de la première édi- tion, qui s’était déroulée en avril 2007 à la patinoire.

Cérémonie officielle et allocutions

Ce matin, la partie officielle sera marquée par la présence de représentants des gouvernements du canton de Berne, du Jura et du canton de Neuchâtel. Le maire de Moutier, Maxime Zuber, et Francis Koller, président de SIAMS SA, prendront également la parole.

L’exposition fermera ses portes vendredi en fin de journée, et 4500 visiteurs professionnels sont attendus, qui pourront également assister à plusieurs conférences.

JEAN-PIERRE GIROD

Quelle/source: Le Quotidien Jurassien, mardi 10 mars 2009, p. 10

LE MEDISIAMS S’OUVRE À MOUTIER: Tout sur les technologies du médical

Le Quotidien Jurassien, mercredi 11 mars 2009:

Le deuxième mediSIAMS, salon des technologies du médical, s’est ouvert hier matin à Moutier.
L’inauguration officielle a été marquée par la présence de plus de 150 invités du monde industriel, économique et politique, réunis dans le nouveau et vaste Forum de l’Arc.
SIAMS SA, société organisatrice de l’exposition, attend 4500 visiteurs professionnels jusqu’à la clôture de mediSIAMS, vendredi en fin de journée.


Hier matin, de nombreux invités à l’ouverture officielle du mediSIAMS attendaient dans le froid devant le Forum de l’Arc - nouvelle halle destinée aux expositions industrielles - en scrutant le ciel gris. Une surprise leur était promise: l’arrivée par voie des airs des ciseaux qui allaient permettre de couper le ruban inaugural. A dix heures pétantes, un parachutiste largué d’un avion parti de Granges atterrissait sur la route cantonale, juste devant l’entrée de la halle d’exposition. Précision de bon augure pour un salon dédié aux microtechniques. La cérémonie pouvait commencer.

Forte participation malgré la crise

Devant une brochette d’industriels, de représentants communaux et cantonaux, de délégués économiques, cinq orateurs se sont exprimés lors de la partie officielle.

Président de SIAMS SA, Francis Koller n’a pas caché sa satisfaction d’avoir pu réunir près de 250 exposants – quarante de plus que lors du premier mediSIAMS – alors que la crise affaiblit les industries du monde entier. Preuve que ce rendez-vous des technologies du médical correspond à un besoin, et qu’il trouve dans le nouveau Forum de l’Arc un lieu parfaitement adapté, qui permet à SIAMS SA d’envisager l’avenir avec sérénité... même si la nouvelle halle d’exposition n’est toujours pas inaugurée!

Député-maire de Moutier, Maxime Zuber estime qu’en cette période tourmentée, le mediSIAMS «prend une dimension symbolique qui illustre la détermination de toute une région». Et de rappeler qu’il y a juste vingt ans, le SIAMS avait été créé en pleine récession. L’orateur caresse aussi l’espoir que la crise ouvre enfin les yeux des décideurs politiques et économiques qui, éblouis par le monde virtuel de la finance, «ont perdu de vue que la seule véritable valeur d’un produit, quel qu’il soit, est celle qu’ajoute l’homme, de sa main et par son génie». L’Arc jurassien est une région économiquement efficace qui doit pourtant rappeler constamment son existence en résistant aux forces centralisatrices, a-t-il conclu en citant l’exemple de la HESSO, que des technocrates aspirent à placer sous leur seul contrôle.

A Neuchâtel, à Berne et dans le Jura

Le canton de Neuchâtel est à la pointe de la promotion économique, ce qui lui permet aujourd’hui de s’armer afin d’atténuer les effets de la crise économique, a souligné le conseiller d’Etat Bernard Soguel, chef du Département neuchâtelois de l’économie. A la fin du mois, le Grand Conseil neuchâtelois examinera deux types de soutien cantonal, l’un aux entreprises, l’autre à l’emploi, pour un total de 35 millions de francs étalés sur deux ans. Objectif: favoriser l’accès des entreprises aux liquidités et au crédit par le cautionnement de prêts bancaires et la prise en charge partielle d’intérêts. Et pour l’emploi, maintenir en travail des personnes menacées de chômage, par les mesures fédérales du chômage partiel auxquelles s’ajoute un soutien cantonal.

Président du Gouvernement du canton du Jura, Michel Probst a félicité les organisateurs du mediSIAMS, qui arrive à point en une époque où les technologies du médical sont en plein essor. La Suisse dispose d’ailleurs de la plus forte concentration au monde et par habitant de sociétés actives dans ce domaine, a-t-il rappelé. Et le Jura suit le mouvement, lui qui compte 20 représentants au mediSIAMS, contre 13 en 2007: intérêt croissant pour un marché porteur, moins sensible aux crises que d’autres secteurs économiques. La Promotion économique jurassienne peut d’ailleurs se targuer d’avoir contribué à implanter huit entreprises étrangères actives dans les sciences de la vie et les technologies médicales en 2008.

Philippe Perrenoud, directeur de la Santé publique du canton de Berne, a souligné que les techniques médicales représentent entre 7000 et 8000 emplois (autant que l’horlogerie) répartis dans 320 entreprises dans le canton de Berne. Le secteur a généré 2,7 milliards de chiffre d’affaires en 2007 et sa croissance moyenne s’est chiffrée à 5,5% entre 1998 et 2006, et même 16% entre 2006 et 2007.

Le canton est particulièrement attentif à ce domaine. Par sa Promotion économique, il a créé le «Medical Cluster », qui groupe 175 entreprises. Un instrument qui est à l’origine d’échanges d’expériences et de formations adaptées aux besoins des entreprises du médical. L’Universisté de Berne propose d’ailleurs des «masters» liés à cette spécialité.

Hier déjà, le mediSIAMS a accueilli une première vague de visiteurs professionnels, qui continueront d’affluer jusqu’à vendredi.

JEAN-PIERRE GIROD

Quelle/source: Le Quotidien Jurassien, mercredi 11 mars 2009, p. 11

MOUTIER: Le mediSIAMS débute en douceur

LQJ jeudi 12 mars, 2009, p. 10:

Pour sa deuxième journée, hier, le mediSIAMS a accueilli davantage de visiteurs que lors de son ouverture, la veille.
Les exposants du Jura et du canton de Berne ont été conviés à une réception organisée par la promotion économique des deux cantons, en fin de journée.

Selon les premières estimations, la journée d’inauguration du mediSIAMS a attiré mardi entre 700 et 800 visiteurs professionnels dans le vaste Forum de l’Arc, selon Pierre-Yves Schmid, directeur de ce salon industriel dédié aux technologies du médical. Et hier, plus de mille personnes ont visité les stands des quelque 250 exposants venus de toute la région, de l’ensemble de la Suisse et de pays voisins. Un démarrage en douceur, mais honnête en ces temps de difficultés conjoncturelles, estiment les respon- sables. En règle générale, les exposants interrogés se déclaraient plutôt satisfaits.

Réception jurassienne et bernoise

En fin de journée, selon une tradition bien établie au SIAMS et désormais au mediSIAMS, les exposants jurassiens et bernois ont été conviés à une réception organisée par les promotions économiques des deux cantons. Les autorités jurassiennes étaient représentées par le président du Gouvernement, Michel Probst, qui a salué les entreprises de son canton, ainsi que par Elisabeth Baume­Schneider et par Charles Juillard, ministres. Côté bernois, c’est Denis Grisel, directeur de la Promotion économique, qui a salué l’assistance.

Des politiciens, des acteurs économiques et industriels de l’ensemble de la région ont participé à cette verrée organisée pour resserrer les liens entre exposants et décideurs des deux cantons.

GI

Quelle/Source: Le Quotidien Jurassien jeudi 12 mars, 2009, p. 10

MOUTIER: En dépit des difficultés conjoncturelles, le mediSIAMS a drainé 4000 visiteurs

Le Quotidien Jurassien, samedi, 14 mars, p. 11:

Le mediSIAMS a fermé ses portes hier en fin de journée au Forum de l’Arc, à Moutier.
Ouvert mardi, la rencontre des technologies du médical a attiré quelque 4000 visiteurs professionnels en quatre jours.
Les organisateurs se déclarent satisfaits du résultat, compte tenu des difficultés conjoncturelles du moment.

A l’heure du bilan du deuxième mediSIAMS, Francis Koller, président de SIAMS SA, et Pierre-Yves Schmid, directeur de l’exposition, ne cachaient pas leur satisfaction. Ils tablaient sur la venue de 4500 visiteurs, comme en 2007, mais avouaient hier qu’en raison de la crise, ils craignaient d’être loin du compte. Il n’en est rien.

Visiteurs étrangers

Dans l’ensemble, malgré les inévitables déçus, les 248 exposants se déclaraient satisfaits dans l’ensemble. A quelques notables exceptions près, peu de contrats signés sur les stands, certes, mais un intérêt certain manifesté par les visiteurs pour les produits présentés. La qualité des contacts a souvent dépassé les objectifs que les exposants avaient revus à la baisse en raison de la conjoncture. Pour l’anecdote, une entreprise du Sud de la France spécialisée dans les systèmes de vision va même étudier l’implantation d’une succursale dans la région.

Parmi les visiteurs, soulignent les organisateurs, on dénombre une belle proportion d’étrangers, venus en majorité de pays européens proches ou plus lointains, mais aussi du Maroc, d’Inde, et même des Etats-Unis.

En règle générale, remarque Francis Koller, les exposants qui avaient invité leurs clients à visiter leurs stands grâce au matériel publicitaire fourni par les organisateurs ont été satisfaits, alors que ceux qui ont négligé ces contacts restent sur leur faim. Le mediSIAMS a fait imprimer 55 000 invitations à l’intention des exposants, au lieu des 40 000 initialement prévus. En proportion de la grandeur des deux salons industriels, le me- diSIAMS a investi plus que le SIAMS dans la publicité.

Après un début en douceur, marqué tout de même par une ouverture officielle très courue, mardi, il y a eu davantage d’affluence mercredi, et surtout jeudi, alors que les larges allées étaient plus clairsemées hier.

Rendez-vous en 2011

Les organisateurs constatent que par rapport au dernier SIAMS, qui avait permis d’inaugurer le Forum de l’Arc l’année dernière, diverses améliorations ont été apportées à la halle d’exposition, à commencer par la présence de toilettes dignes de ce nom sur chaque niveau, et la mise en place de panneaux d’orientation facilitant la recherche des stands. Le stationnement des voitures aux abords du Forum, pour les exposants, et à la patinoire, notamment, pour les visiteurs, n’a pas posé de problème particulier. En raison du temps peut-être, de nombreux visiteurs sont venus par le train. Un service de bus régulier desservait la gare et les aires de stationnement.

Compte tenu des résultats, les responsables de SIAMS SA, société organisatrice du mediSIAMS, ont déjà décidé de présenter une troisième exposition dédiée aux technologies du médical et du dentaire en 2011. La date sera fixée en tenant compte de celle d’autres salons suisses et étrangers consacrés à la microtechnique. Le nouveau Forum de l’Arc, spécialement construit pour les expositions industrielles, laisse toute latitude aux responsables, qui pourraient même déplacer le salon médical en automne.

Une réflexion sera également engagée sur la durée de l’exposition. Alors que le premier mediSIAMS et tous les SIAMS se prolongeaient jusqu’au samedi, cette année l’exposition a été concentrée sur quatre jours. Certains exposants se contenteraient même de trois journées, comme c’est le cas dans d’autres manifestations analogues.

En outre, les organisateurs étudient la possibilité d’une ouverture nocturne, afin de permettre au personnel des entreprises régionales de visiter le salon.

JEAN-PIERRE GIROD


Quelle/source: LQJ samedi, 14 mars, p. 11.

Links

Medizintechnik

  • Art. Medizintechnik Wikipedia dt. [1] und Art. Medizinprodukt dt. [2] und engl. [3]

mediSIAMS Moutier

  • mediSIAMS Moutier BE [4]
    • info mediSIAMS pdf #1 [5], pdf #2 [6], pdf #3 [7]
    • Pressekonferenz zu mediSIAMS Moutier 2009 pdf [8]
Persönliche Werkzeuge